Tout savoir sur Miss Tahiti avec Tahiti Tourisme. - Tahiti Tourisme
 
Suivez nous sur
Culture

Miss Tahiti

L'élection de Miss Tahiti est une véritable institution en Polynésie française depuis 1960.

 

Une soirée animée

La soirée Miss Tahiti clôture la saison des Miss et Mister, puisque les finalistes de chaque élection se présentent au casting. Pour cet évènement, qui a lieu chaque année en fin juin, le comité Miss Tahiti choisit un thème («le rêve», «la beauté sauvage»...). La dizaine de candidates retenues, répondant à des critères stricts, commence par un défilé en costumes traditionnels (végétales). Puis les jeunes filles font un premier passage en maillot de bain, puis en robe de soirée. Suite à ces défilés, quatre jeunes filles sont sélectionnées. Elles sont ensuite départagées sur leur personnalité, notamment avec la question «surprise» qui leur est posée. Les supporters ne manquent pas d'animer la soirée et d'en faire un grand moment de convivialité.

Une élection devenue incontournable

À ses débuts, l’événement était organisé à l’hôtel Tahiti aujourd'hui disparu, il attirait beaucoup de spectateurs, venus parfois de loin pour soutenir leur candidate. Devenue de plus en plus populaire, l'élection se déroule à Papeetē dans des lieux pouvant accueillir un maximum de spectateurs Place To'atā ou dans les jardins de la mairie de Papeetē depuis 2012. Pour l'ensemble des Polynésiens, la soirée Miss Tahiti est un évènement à ne pas manquer, que ce soit sur place, sur les réseaux sociaux et internet ou à la télévision.

Une fois l'élection achevée, la population est unie derrière sa Miss Tahiti et la défend ardemment lors de l'élection de Miss France. 

De 2012 à 2014, Les Miss Tahiti ont manqué de peu la couronne de Miss France. Il est très rare de décrocher sur 3 années consécutives le titre de 1ère Dauphine Miss France. 

Les Miss Tahiti se font remarquer

Les quatre Miss Tahiti élues Miss France montrent toutes un fort attachement à leurs racines :

- Edna Tepava en 1974. Elle est la tante de Mareva George (Miss France en 1991). Elle est retournée à Tahiti avant la fin de son année de règne.

- Thilda Fuller en 1980. Elle se retire après trois jours de règne (elle ne voulait pas quitter la Polynésie) et est remplacée par sa première dauphine. Elle est ensuite devenue institutrice, puis responsable du parti autonomiste Fetia Api.

- Mareva George en 1991. Elle reste la Miss Tahiti des Polynésiens. Elle a su conquérir son peuple, à travers son amour pour son Fenua. Aujourd'hui mère de deux enfants, elle vit aux Etats-unis avec son mari Monsieur Paul Marciano. 

- Mareva Galanter en 1999. Elle s'est ensuite reconvertie dans la chanson et s'est essayée à la télévision en tant qu'actrice et animatrice.

Des candidates redoutables,

Plusieurs ont été Dauphine de Miss France : Jeanne Burns 1re dauphine (1971), Mira Vahiatua 2e dauphine (1975), Patricia Servonnat 2e Dauphine (1977), Teumere Pater 3e Dauphine (1989), Hinano Teanotoga 3e Dauphine (1998),

En effet, durant trois années consécutives, trois tahitiennes sont arrivées 1re Dauphine.
- Hinarani de Longeaux 1re Dauphine (2013),
- Mehiata Riaria 1re Dauphine (2014)
- et Hinarere Taputu 1re Dauphine (2015) 

Une fois de plus Miss Tahiti a fait partie des 5 finalistes avec Vaimiti Teiefitu élue 2e Dauphine  de Miss France 2016. 

Certaines ont même représenté la France à l'international, c'est le cas de Mareva George 9e à Miss Univers (1991), Mareva Galenter 13e à Miss Univers (1999), Hinarani de Longeaux 17e à Miss Univers (2014) et Hinarere Taputu 6à Miss Monde (2015).

À travers ces élections de beauté nationales et internationales, la destination Tahiti Et Ses Îles est parfaitement représentée grâce à la beauté authentique des tahitiennes!

 

Le site Internet de Miss Tahiti : www.misstahiti.com

Facebook :https://www.facebook.com/Miss-Tahiti-112714122142760/?fref=ts

 

Un engouement pour les élections de Miss et Mister

De manière générale, ce sont toutes les élections de miss et mister des différentes communes, îles et communautés qui rythment l'année.

On citera par exemple l'élection de Miss et Mister Papeete, Miss Dragon (pour la communauté chinoise), Miss Heivā (pour les représentantes de la culture polynésienne), Miss Pōpa'a (pour les originaires de la métropole), Miss Vahinetāne (femme-homme, en tahitien, soit pour les travestis homosexuels appelés aussi raerae), Miss Ronde, Miss NRJ...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En savoir plus. 

close