Maupiti l'île sauvage de polynésie - Tahiti Tourisme
 
Suivez nous sur
Les îles principales

Maupiti, l'île préservée

MAUPITI EST UNE TOUTE PETITE ILE SAUVAGE ET AUTHENTIQUE 

Maupiti (11 km²) est située à 315 km au nord-ouest de Tahiti et à 40 km à l’ouest de Bora Bora. Que l’on arrive en avion depuis Papeetē ou en bateau depuis Bora Bora, Maupiti séduit immédiatement par sa splendeur et son atmosphère si tranquille. De magnifiques paysages, d’immenses plages de sable fin sur l’île et sur les motu, des pitons rocheux légendaires et d’ancestraux marae côtoient le style accueillant et souriant des habitants de l’île.

3 BONNES RAISONS DE CHOISIR MAUPITI 

Une petite île au charme exquis

L’incomparable charme de Maupiti se reflète dans chacun de ses habitants et de ses pensions de famille, où l’on vous initiera au mode de vie polynésien. Ici, on se déplace essentiellement à vélo et en pirogue, deux merveilleux moyens pour prendre le temps d’explorer les richesses de l’île. Flâner ainsi sur la petite route entourant Maupiti ou au cœur du lagon est un délice de chaque instant.

Des richesses culturelles

Il subsiste d’importants marae sur Maupiti : Vaiahu, 'Ōfera, des sites pré-européens chargés d’histoire. Dans la vallée de Haranae, des pétroglyphes ont été gravés sur d’énormes rochers, tandis que dans la vallée de Vaitia repose la pirogue légendaire du héros et demi-dieu, Hiro. Ici comme partout ailleurs en Polynésie française, l’imbrication de la nature et des légendes est si puissante qu’on ne saurait les dissocier sans en troubler l’harmonie.

Des découvertes insolites

L’ascension du mont Te'urafa'atiu, à 381 mètres, offre des panoramas de toute beauté. La vue à 360 degrés sur le lagon, les motu et la silhouette de Bora Bora est inoubliable. De la plage de Terei'a, superbe et pittoresque, on traverse à pied jusqu’au motu Auria, en face, en compagnie de raies grises. Falaise, grottes et autres découvertes endémiques attendent le visiteur.

 

QUE VISITER A MAUPITI 

La tiare maohi de Hina
Face au village de Vai’ea, le petit Motu Pitihaheia tient la particularité de posséder une fleur endémique unique: la “tiare maohi de Hina”, déesse de la lune.

 

Les falaises rouges
Sur la côte occidentale, en bordure de la longue plage de sable de Tereia, les falaises rouges gardent encore les traces (empreintes de son sexe et de ses genoux) du célèbre guerrier Ninahere. Impressionnant et fier comme une forteresse médiévale, son piton rocheux domine un lagon exceptionnel.

 

TOUR DE L’ÎLE

Le village de Vai’ea
Le village de Vai’ea se blottit au pied des falaises dont les alvéoles et cavernes servent de refuges aux oiseaux de mer. En continuant vers le nord, la vallée de Haranai livre des monuments lithiques intéressants, tel qu’un ti’i auquel on prête une forme phallique et, sur des rochers, des pétroglyphes représentant des tortues. Plus loin, dans la vallée de Vaitia, une énorme pierre plate est considérée comme étant la pirogue légendaire de Hiro.

 

Randonnée de Vai’ea vers la falaise de Hotu
Cette falaise domine le village de Vai’ea, à 165 mètres d’altitude. Le chemin assez pentu traverse un sous-bois de châtaigniers, manguiers et hibiscus tiliaceus avant d’accéder à la crête. Les trouées dans la végétation font découvrir des paysages splendides sur les motu et le lagon translucide. Au premier piton, la vue s’ouvre sur l’horizon et l’océan, et aux alentours, sur le sommet voisin de Teurafaatui ou Nuupere, culminant à 372 mètres.

 

LES ACTIVITÉS NAUTIQUES

Excursions aux motu

La traversée du lagon turquoise aux eaux peu profondes permet d’admirer l’évolution de grandes raies léopard ou manta au milieu d’autres poissons multicolores, et les fameuses “marmites de corail”, dont certaines sont exploitées par des fermes perlières. Face au village de Vai’ea, les deux motu bordant l’unique passe méritent une escale.

Ainsi, le Motu Pitiahe et le Motu Tiapa’a, véritables havres de paix, abritent le marae Ofera, récemment découvert.

Au nord, entre les deux grands motu, le plus petit des îlots, Pae’ao, posé à côté de la passe de Hiro et du jardin de corail, est sans doute le plus chargé d’histoires.

Son site archéologique datant du IXe siècle est l’un des plus anciens de la Polynésie. À sa gauche, le Motu Auira aux grandes plantations de pastèques et melons, attire l’attention par sa grande éolienne qui veille sur les vestiges du marae. Le passage à gué naturel peut s’effectuer vers la pointe Tereia et sa magnifique plage de sable fin.

- Centres de plongée sous-marine 
- Excursions sur le lagon et dans les passes
- Circuits Eco-touristiques  

 

FICHES PRATIQUE 

• Autre nom polynésien de l’île : Maurua.
• Nom donné par les découvreurs : Sir Charles Saunders.
• Situation géographique : à 315 km au N-O de Tahiti.
• Superficie : 11 km2.
• Mont le plus haut : Mont Teurafaatiu (372 m).
• Nombre d’habitants : + 1 256.
• Culture : pastèque, melon, coprah.
• Capacité hôtelière : 68 unités.
• Une desserte aérienne cinq fois par semaine (50 mn de vol) et trois rotations hebdomadaires inter îles (2 à 3 heures).
• Service sanitaire : une infirmerie.

 

Pas de prestataire !
HEBERGEMENTS A MAUPITI
TRANSPORTS A MAUPITI
ACTIVITES A MAUPITI
RESTAURANTS A MAUPITI

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En savoir plus. 

close