Rurutu l'île aux baleines de l'archipel des Australes en Polynésie - Tahiti Tourisme
 
Suivez nous sur
Les autres îles

Rurutu, l'île aux baleines

L'île de « Rurutu », le rocher qui jaillit, s’est construite de manière originale.

Portée par deux points chauds successifs qui lui donnent son visage si particulier de hautes montagnes cernées de falaises de corail. Roches basaltiques et ceinture de calcaire tracent ainsi de surprenantes stalactites et stalagmites autour de l’ancien lagon devenu plateau.

Son climat frais est propice à la végétation qui habille les roches de ses exubérances. La route sinueuse mène le promeneur dans un circuit poétique et grandiose, entre d’immenses plages de sable blanc, de splendides baies, et les plantations diverses qui embaument l’air. Café, ananas, basilic sauvage ou litchis abondent dans ces terres hospitalières.

Dans ce contexte préservé, les quelque 2 500 habitants entretiennent leurs traditions et organisent des jeux dans lesquels ils s’affrontent amicalement. La fête du Tere ou tour de l’île, fédère l’ensemble des villages et permet aux plus forts de se mesurer en soulevant des blocs de basalte pesant jusqu’à 150 kg.

C’est d’ailleurs au plus près des habitants que se savourent les spécificités de l’île, auprès des māmā ou dames rieuses et concentrées qui tressent à longueur de journée leurs œuvres en pandanus, leur spécialité. Pē'ue ou nattes et extravagants couvre-chefs à l’architecture délicate naissent de leurs doigts agiles. Elles excellent également dans la fabrication des tīfaifai, ces patchworks traditionnels aux motifs exotiques qui demandent autant de savoir-faire que de patience.

Enfin, ne manquez pas le ballet des baleines, qui attire pendant quelques mois chaque année de nombreux passionnés, scientifiques et amoureux de la nature. Elles viennent en effet mettre bas tout près du rivage, à portée des plongeurs audacieux simplement munis de leur masque et de leur tuba. Cet équipement basique permettra néanmoins aux téméraires de vivre le temps d’une plongée ce moment extraordinaire de communion avec la nature et avec ces mammifères.

 

4 bonnes raisons de choisir Rurutu

Les grottes et sites archéologiques

L’île abonde en sites archéologiques, avec une particularité : ces grottes de calcaire à flan de falaise qui servaient autrefois de tombeaux aux anciens. De nombreuses légendes entourent ces vestiges d’un passé lointain, mais pas oublié pour autant.

La capitale de l’artisanat du tressage et de la vannerie

L’artisanat des Australes est renommé pour la finesse de ses créations, en vannerie notamment, et leur originalité. Chapeaux, paniers, nattes, porte-monnaie, sets de table…, la variété des articles et la qualité des réalisations ne manqueront pas de séduire les visiteurs.

Une nature exubérante

L’île alterne les splendides plages désertes au sable blanc et fin et les petites criques intimes, le lagon translucide, les vallées verdoyantes aux plantations variées, les pics majestueux des montagnes et les sentiers de promenade… Terre et mer se conjuguent à l’infini pour fournir au voyageur la satisfaction des sens.

D’interminables plages de sable blanc attendent le promeneur, dans des criques aux eaux cristallines. Ne manquez pas la petite calanque privée To'a-taratara, privatisée par les falaises qui la surplombent.

Des circuits de randonnée terrestres sillonnent Rurutu, guidant le randonneur entre les hauteurs du mont Ta'atioe, la grotte de 'Ina dont il faudra vous faire conter la légende, jusqu'au sentier perdu creusé à flanc de falaise par le ressac il y a 120 000 ans.

Les baleines

Rurutu est le lieu de passage annuel des baleines à bosses, ou mégaptères. Elles viennent de juillet à octobre se reproduire et mettre bas dans ces eaux pures. Mères et enfants évoluent sous l’eau, mâles et femelles se répondent, offrant au spectateur ébloui un rare moment de plénitude.

 

Que faire à Rurutu ?

  • Une visite des sites archéologiques :

Le village de Moerai offre deux étapes de grand intérêt : le tiki, statue gigantesque du dieu A’a, copie dont l’original se trouve au British Museum de Londres, exposé dans une des salles de la mairie et, dans le cimetière proche, la tombe du navigateur Eric de Bisschop. Vers le nord, le littoral comporte les vestiges du marae arii de Vitaria, aux pierres dressées.

  • Une visite des grottes :

Les excursions sont à faire avec un guide. Les grottes communiquent et les risques de s’égarer dans ces galeries souterraines sont réels. À proximité de Moerai et de son aéroport, une piste d’accès balisée a été réalisée pour se rendre à la grotte Ana A’eo, dite aussi grotte Mitterrand. C’est la plus grande et la plus spectaculaire avec une forêt de stalagmites et colonnes aux formes étranges. Au sud de Moerai, à la pointe Arei, la grotte de Peva renferme de nombreuses “perles des cavernes” étonnantes, dépôts de calcite autour d’un noyau et, dans la galerie la plus longue, une grotte blanche constituée de plusieurs salles en enfilade avec des concrétions, véritables sculptures naturelles de toute beauté. De cette grotte, on aperçoit la baie de Moerai et son village. À proximité du Mont Manureva, la grotte de ‘Ina, ogresse légendaire et celle de Mo’o, lézard géant, sur le flanc de la montagne, face au plateau Tetuanui, sont facilement accessibles. 

  • Des activités nautiques :

Pendant l’été austral, de juillet à octobre, les baleines à bosse ou mégaptères, imposants mammifères mesurant jusqu’à 16 mètres de longueur, dotés de nageoires pectorales immenses, viennent chercher le calme et le repos dans les eaux de Rurutu. Ces eaux accueillantes sont devenues une aire de reproduction et un lieu pour sevrer les baleineaux qui y naissent. Le chant de ces cétacés, série de vocalises mélodieuses, se fait parfois entendre. Des plates-formes d’observation des baleines ont été construites dans la baie de Moerai et, pour les visiteurs le plus chanceux à la recherche de sensations fortes, la plongée en apnée, en compagnie de ces mégaptères procure des frissons garantis. Un centre de plongée est installé à Moerai dans l’île de Rurutu et organise des sessions d’observation de ces baleines.

  • Un safari 4X4

  • Un tour de l'île


 

Fiche pratique

  • Autre nom polynésien : Eteroa. 
  • Situation géographique : à 574 km au sud de Tahiti.
  • Superficie : 32,75 km2.
  • Point culminant : Mont Manureva (385 m).
  • Nombre d’habitants : + 2 404.
  • Ressource : taro, artisanat, tourisme
  • S'y rendre : voir site Air Tahiti ou Séjours Dans Les Iles
  • Logement : De charmantes petites pensions de famille vous accueillent dans toute l’île. Elles proposent toutes sortes de prestations : visites guidées en 4x4, randonnées pédestres ou équestres, location de VTT… 
  • Capacité hôtelière : 41 unités.
  • Service sanitaire : 1 centre médical et 1 infirmerie.
  • Service bancaire : 1 agence, la Banque Socredo
SERVICES A RURUTU
HEBERGEMENTS A RURUTU
TRANSPORTS A RURUTU
ACTIVITES A RURUTU
RESTAURANTS A RURUTU

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En savoir plus. 

close