Nuku Hiva l'île mystique de l'archipel des Marquises - Tahiti Tourisme
 
Suivez nous sur
Les autres îles

Nuku Hiva, l'île mystique

Dans la « grande maison » des dieux qui symbolise l’archipel marquisien, la plus grande des îles, Nuku Hiva, dans le nord, constitue la charpente.

Une charpente vertigineuse faite de pics basaltiques et de pentes étourdissantes qui se conjuguent avec le bleu du Pacifique. Un univers particulier vous ouvre ses portes. Le point de départ de l’aventure prend forme à Taioha'e, capitale administrative de l’archipel, qui s’ouvre au fond d’une large baie du même nom. La suite est faite de rencontres : paysages somptueux, patrimoine archéologique incroyable, histoires qui le sont tout autant et culture fièrement portée par une population chaleureuse.

 

3 BONNES RAISONS DE CHOISIR NUKU HIVA 

Le spectacle de la nature et de la culture

Les côtes, déchiquetées par des falaises abruptes, sont soulignées de plages de sable noir et de baies paradisiaques. Dans les forêts épaisses où des milliers de vestiges demeurent et que l’on découvre comme des secrets, chevaux, chèvres et sangliers courent librement.

Ici, la nature s’offre à l’état brut : le charme n’en est que plus grand, la passion plus immédiate, le souvenir plus impérissable. De la vallée de Taipivai à la baie de Hatihe'u — coup de foudre du poète Stevenson — ou d’Anahō, en passant par la cascade Hakau'i, la troisième plus haute au monde (300 m de hauteur), c’est au spectacle de la nature et de la culture que le visiteur est invité. Culture qu’il pourra apprécier d’autant plus que les Marquisiens sont réputés pour être parmi les meilleurs artistes polynésiens : sculptures monumentales ou plus raffinées, tatouages éloquents, bijoux surprenants ; ils témoignent avec talent du renouveau culturel marquisien.

Sur les traces de Melville dans la vallée de Taipivai

C’est l’histoire d’un marin qui voulait fuir le bateau sur lequel il étouffait. Il a débarqué en cachette sur une île, à l’époque quasi impénétrable ; il a erré, puis a été recueilli pendant plusieurs semaines par un clan, les Taipi. Il avait peur d’être dévoré par eux ; mais non, il fut, non seulement bien traité, mais en plus, il découvrit ce qu’aucun Occidental avant lui n’avait pu approcher : une société différente, préservée. Plus tard, en rentrant chez lui aux États-Unis, il devient écrivain, puisant dans cette aventure hors norme la matière de son premier livre, « Taipi ». C’était en 1842. L’homme s’appelait Herman Melville. Aujourd’hui, sur les quais de Taioha'e, une stèle célèbre sa mémoire. Aujourd’hui encore, partir sur ses traces et celles de la culture marquisienne pré-européenne dans la vallée de Taipivai est un pèlerinage mystique, car la vallée renferme des centaines de vestiges (tiki, pétroglyphes…) dans une atmosphère qui semble n’avoir jamais changé...

Des plongées fantastiques

Ce n’est pas ce qu’il y a de plus connu à Nuku Hiva, et pourtant, la plongée y est d’une rare intensité. Isolement géographique oblige, la biodiversité est phénoménale. En plein océan, on croise à profusion raies manta et léopards, requins de toutes espèces et de toutes tailles, carangues, thons, dauphins et espadons. Une colonie de plusieurs centaines de péponocéphales (dauphins d'électre) vit à quelques encablures de la côte et il est facile de les observer...

 

QUE VISITER A NUKU HIVA 

TOUR DE L’ÎLE

La randonnée à pied ou en 4x4 au Mont Muake permet de contempler la vue panoramique sur la rade et l’île voisine de Ua Pou. La plus spectaculaire des excursions est celle de la vallée de Hakaui, à faire en bateau depuis Taiohae, puis à pied. Taillée dans les roches basaltiques, la vallée se rétrécit vers l’intérieur en formant un canyon vers la grandiose cascade, chutant de 350 mètres de haut dans une vasque rocheuse.

C’est également un lieu magique aux multiples vestiges, paepae et tiki, qui gardent encore les secrets des rites pratiqués dans cet ancien site royal. La petite baie abrite également la très belle plage de sable blanc de Hakatea.

De nombreux sites archéologiques: Les lieux de culte me’ae sont constitués d’une terrasse de gros blocs de pierre paepae où se trouvait la case du prêtre, et souvent à proximité d’un banian (Ficus Marquesensis) sacré. En fait, le me’ae est le lieu sacré par excellence, toujours tapu ; le terme désigne en effet divers lieux et édifices, voués au sacré, comme un site funéraire. Les plus grands me’ae peuvent contenir plusieurs terrasses (souvent étagées).

Les vestiges archéologiques sont nombreux et font l’objet d’excursions magiques : le tohu’a, la place de danses, banquets et réunions des anciens marquisiens, les impressionnantes plates-formes de blocs de basalte, les fameux paepae Hiamoe, “le pavé où l’on dort”, qui sont les fondations des anciennes habitations. Plusieurs de ces sites possèdent encore des tiki plus ou moins bien conservés et de nombreux pétroglyphes. Près de 7 000 pétroglyphes ont été recensés à ce jour…

VILLAGES à VISITER

Taipivai
Le village de Taipivai, sur la côte sud-est, dont les redoutables guerriers étaient anthropophages, est tapi au fond de la baie du Contrôleur. Les récits d’Herman Melville qui y vécut quelques semaines au 19siècle le firent connaître au monde entier. À proximité, le tohu’a de Vaitaviri recèle des tiki et des pierres taillées à usage domestique ou sacrificiel. Les activités traditionnelles agricoles, de la vanille au coprah, fleurissent dans cette vallée fertile et luxuriante, complétées par la pêche des crustacés.

Hatihe’u
Le village de Hatihe’u, sur la côte nord de l’île, franchit un col d’où la vue spectaculaire porte sur la baie et à gauche, sur deux superbes cascades. Il n’est pas rare d’y croiser des troupeaux de chèvres sauvages. Près de Hatihe’u, le site archéologique restauré de Hikokua comporte des paepae, plates-formes de pierres et un vaste tohu’a, lieu de grandes manifestations d’autrefois orné de tiki anthropomorphes. Une statue de la Vierge sur un promontoire rocheux veille sur la tranquillité de Hatihe’u, et le souvenir de l’écrivain Stevenson semble habiter ces sites.

Anaho
Le village d’Anaho, niché au fond de la baie, bien abrité de la houle et du vent et adossé aux montagnes au relief chaotique, a la particularité de posséder l’unique platier corallien des Marquises et une grande plage de sable blanc. Il est plus aisé de s’y rendre par bateau depuis Hatihe’u qu’en 4x4 en empruntant un col et une piste difficiles.

 

LES AUTRES DECOUVERTES:  

La cathédrale Notre-Dame des Marquises à ne pas manquer sur Nuku Hiva:  
Cathédrale construite avec des pierres de couleur et de structures différentes provenant des six îles marquisiennes.

Découvrir la fabrication du tapa
Le mot tapa (kahu en marquisien) désigne les étoffes en liber d’essence battu.
Elles sont habituellement fabriquées par les femmes et ont toujours tenu une place importante dans la vie sociale polynésienne.
Les tapa sont produits à partir du liber du mûrier notamment (aute - Broussoneta Papyrifera) pour réaliser les étoffes blanches, des jeunes arbres à pain (tumu mei - Artocarpus Altilis) ou du banian (aoa - Ficus Prolixa) pour les étoffes brun-rouge. Les étoffes blanches étaient utilisées par les personnages de haute condition, les étoffes en banian réservées principalement aux prêtres. Aujourd’hui, les tapa servent de support aux divers motifs utilisés en sculpture ou pour les tatouages.

Les musées:
HE’E TAI INN
Exposition d’objets divers et authentiques relatant l’histoire des îles marquises et de ses habitants : herminettes, pilons, hameçons, casse-tête, bijoux, etc. Ouvert de lundi à vendredi, de 8h00 à 11h00 - 14h00 à 16h00, et samedi matin uniquement (fermé le dimanche). Ouverture spéciale sur demande. Entrée gratuite. Contact: marquesasrose@gmail.com

SALLE PATRIMONIALE “HA’E ‘ENANA”
Premier espace culturel de l’île avec près de 450 pièces préhistoriques et historiques, allant des dessins anciens (tatouages, pétroglyphes), aux objets cérémoniels (conques, ornements), des outillages divers (herminettes, polissoirs), aux accessoires de pêches (plombées, hameçons), des objets de la vie quotidienne (récipients, pilons), aux moulages exceptionnels de vestiges dont un rocher de 5 m de long et un tiki de 1,25 m de haut. Par ailleurs, des panonceaux explicatifs illustrent la culture marquisienne, notamment à travers le tatouage. Contribution libre, ouvert du lundi au samedi et à chaque arrivée de paquebots, de 11h00 à 16h00.
Contact: nukuhiva@mail.pf 

Les ateliers artisanaux:  
FEDERATION ARTISANALE TE TAPAVAU O NUKU HIVA
Les Marquisiens comptent parmi les meilleurs créateurs du Pacifique.
Une partie de leurs objets d’art est écoulée dans les boutiques de Papeete, cependant les artistes de ces îles ont également l’opportunité de vendre leurs créations directement aux visiteurs venant à leur rencontre.
Vous pourrez ainsi approcher les sculpteurs, travaillant de magnifiques matières telles que le bois de miro, de tou et de santal. La pierre, trachyte gris, est également utilisée. Le travail de l’os et les parures végétales sont tout aussi surprenants.

LES DIVERSES ACTIVITES A NUKU HIVA

- Les activités équestres 
- Les tours organisés 
- Safari 4*4

 

FICHE PRATIQUE:

• Noms donnés par des découvreurs : Adams, Baux, Federal, Marchand, Sir Henry.
• Situation géographique : 1 500 km au nord-est de Tahiti.
• Superficie : 330 km2.
• Point culminant : Mont Tekao (1 224 m).
• Nombre d’habitants : + 3 151.
• Ressources : bois, vanille, coprah.
• Capacité hôtelière : 81 unités.
• Un hôtel classé surplombant la baie et le village de Taiohae, joyau de l’architecture marquisienne, faisant vivre à vos clients les valeurs simples et profondes de cette île.
• Des pensions de famille chaleureuses tenues par des Marquisiens imprégnés par une culture et des traditions encore bien vivantes et qu’ils seront fiers de partager.
• Une aventure extraordinaire à bord d’un cargo mixte, l’Aranui 5, avec un équipage polynésien. Une occasion unique d’approcher les îles Marquises et les populations locales si accueillantes.
• Une desserte aérienne quotidienne (3h de vol) et un accès maritime régulier (5 jours de voyage) avec escales.
• Service sanitaire : 1 hôpital à Taiohae, 2 infirmeries.
• Service bancaire : 1 agence, la Banque Socredo.

 

 

 

SERVICES A NUKU HIVA
HOTEL A NUKU HIVA
HEBERGEMENTS A NUKU HIVA
TRANSPORTS A NUKU HIVA
ACTIVITES A NUKU HIVA
RESTAURANTS A NUKU HIVA

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En savoir plus. 

close