Activités nautiques sur Tahiti & ses îles en polynésie - Tahiti Tourisme
 
Suivez nous sur
Sport et aventure

Activités nautiques

Stand up Paddle à Tahiti
© Benjamin THOUARD


L'immensité du grand bleu polynésien et la diversité des rivages dans chaque archipel, la beauté des fonds coralliens plongés dans des eaux d'une exceptionnelle limpidité ainsi que la fabuleuse richesse de la faune marine, font de Tahiti et ses îles le plus vaste terrain de jeux nautiques du monde. Une flotte de bateaux toutes catégories, des structures et des équipements sportifs modernes sont à la disposition des visiteurs dans nombre de bases nautiques. 

  

Sports de glisse

Tous les sports de glisse se pratiquent en Polynésie ! Grâce à la diversité des rivages, des plages, des houles, des lagons et des vents, les adeptes du genre trouvent nombre de sites où les conditions sont optimales pour la pratique de leur activité. Du débutant au professionnel chevronné, tous peuvent assouvir leur passion sur les rivages ensoleillés des îles polynésiennes.

  • Le surf, le standup paddle et le bodyboard : la Polynésie est le paradis des surfeurs de tous niveaux, des débutants aux professionnels. Elle offre en effet une multitude de spots, allant des vagues de plage à celles des récifs ou des passes, les plus redoutables. La seule île de Tahiti compte plus d'une trentaine de vagues surfables, dont trois de renommée mondiale : Teahupoo, Taapuna et Mara'a. Durant l'hiver austral (mai à novembre) les plus belles déferlent sur la côte nord, la côte sud prenant le relais le reste de l'année. Moorea, avec le site de Tema'e sur la côte Est, est également privilégiée. Enfin, il existe encore dans les îles des « secret spots » que seuls certains initiés et professionnels fréquentent, aux Tuamotu et aux Marquises notamment.
  • Le kitesurf, le funboard et la planche à voile : à Tahiti et dans les îles, il suffit d'un peu de vent et de soleil pour que fleurissent soudainement les ailes colorées des kiteboarders et des véliplanchistes. Ces sports ont la côte, et on comprend aisément pourquoi : 100% écologiques, ils ouvrent de nouveaux horizons aux amateurs d'escapades nautiques, puisqu'ils permettent de se déplacer en toute liberté, à la découverte des plages et des rivages. Qui plus est, la Polynésie réunit tous les ingrédients permettant d'apprécier pleinement ces disciplines, quelque soit le niveau de pratique : des plans d'eau calmes et sécurisés, les lagons - pour l'apprentissage, la prise de vitesse et les balades, des vagues - pour le surf et les sauts, le tout agrémenté d'une météo clémente, d'une eau chaude et limpide et de paysages à couper le souffle.
  • la pirogue à balancier ou le voilier : les lagons aux eaux calmes offrent d'infinies possibilités de navigation et de mouillages. Ainsi, de la traditionnelle pirogue à balancier à la pirogue de course profilée, du grand voilier au simple petit kayak, tout navigue sur cet Eden maritime. Ces bateaux se louent dans la plupart des îles, particulièrement à Tahaa et Raiatea.

Osez l'originalité !

Faire du parasail en Polynésie française
© Grégoire LE BACON

  • Les aquascopes : à Tahiti, Moorea et Bora Bora, les bateaux à fond de verre et les « aquascopes » (salle panoramique située sous le pont du bateau) permettent de découvrir ce qui se cache sous la surface du lagon tout en restant au sec. Une aventure originale, qui offre en outre l'opportunité de photographier les paysages aquatiques. Les mini-submersibles sont pour leur part le moyen de transport idéal pour descendre jusqu’à 50 mètres de profondeur et observer chaque détail des fonds sous-marins, tout habillé.
  • La plongée scaphandre : la plongée avec casque offre l'occasion d'effectuer une randonnée aquatique à 3-4 mètres de profondeur. Cette activité ne nécessite aucun niveau de plongée ni connaissance du matériel de plongée classique, puisqu'elle se pratique à l'aide d’un casque ou d'un scaphandre relié à la surface. Accompagnés d’un moniteur diplômé, les promeneurs explorent les fonds marins à leur rythme, en marchant à travers les champs de coraux.
  • Le scooter sous-marin : ludique et très accessible, le scooter sous-marin ne nécessite aucune maîtrise de la plongée, ni même de savoir nager. Tout comme leurs homologues terrestres, les scooters sous-marins avancent à l'aide d'un moteur (électrique), à 3 mètres de profondeur, et peuvent accueillir deux passagers, libres de discuter et d'échanger leurs impressions sous une coupole commune. Cette activité est disponible à Bora Bora.
  • Le parasail : Ce concept original, aussi connu sous le nom de « parachute ascensionnel » permet d’embrasser en un seul regard le lagon, le grand large et le littoral, perché entre 200 et 300 mètres d'altitude. Les pratiquants de cette activité à sensations sont retenus à l'aide d'un câble et tractés par un bateau, seuls ou en duo. S'ils possèdent un appareil photo, ils pourront profiter de leur escapade aérienne pour immortaliser la vue incroyable qui s'offrent à eux... En Polynésie, vous pourrez vous essayer au parasail à Bora Bora ou à Moorea.

La pêche lagonaire et au gros

S'il est un paradis des pêcheurs, c'est aussi la Polynésie, dont les eaux regorgent d'espèces de toute taille. Dans les lagons, sur les récifs, près des tombants et en pleine mer, se pratiquent toutes les techniques imaginables, de la plus ancienne à la plus moderne, pour attraper le poisson : au trident, au harpon, à la ligne, au filet...

Quant à la pêche au gros, ce sont les « monstres » marins des profondeurs, comme les marlins (haura), les thons (aahi), les thazards (paere) ou les daurades coryphènes (mahi mahi), qui attirent tout particulièrement les adeptes de ce sport à frissons. Une douzaine de prestataires proposent aux pêcheurs confirmés ou débutants de partir à la recherche des plus beaux poissons du Pacifique, lors de parties de pêche à la journée ou à la demi-journée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En savoir plus. 

close