Plongée sous-marine - Tahiti Tourisme
 
Suivez nous sur
Activités aquatiques à Tahiti

Plongée sous-marine

Plongée sous-marine

Que faut-il emporter ?

  • La température de l'eau est de 25 °C environ de mai à octobre (prévoir une combinaison de 5,5 mm) et de 30 °C le reste de l'année (un shorty de 3 mm est suffisant mais une combinaison intégrale est également conseillée afin de mieux se protéger en cas de contact avec le corail).
  • Carnet de plongée, certificat médical et diplômes obtenus : Il est recommandé de souscrire, avant le départ, une assurance individuelle complémentaire prenant en charge un éventuel rapatriement.

La majeure partie des centres fournissent gratuitement tout l'équipement de plongée. Il est conseillé aux photographes sous-marins de se munir d'un grand angle plus adapté à la prise de vue du "gros" : requins, raies Manta, dauphins, baleines ...
Air Tahiti, la compagnie aérienne domestique, accorde 5 kg de bagages supplémentaires par plongeur, sur présentation d'une carte de certification.

Niveau de plongée requis

La grande majorité des plongées est accessible au niveau 1 ou à l'Open Water, ce qui permet de pouvoir évoluer jusqu'à une profondeur de 29 m. Pour les débutants ou non certifiés, des baptêmes de plongée ou des formations sont possibles dans tous les centres (compter 2 à 3 jours pour passer le niveau 1 ou le Scuba diver et 4 à 5 jours pour l'Open water).

Les niveaux supérieurs trouveront également de quoi satisfaire leur curiosité à toutes les profondeurs et dans toutes les îles, car la Tahiti Et Ses Îles offrent une très grande diversité de sites. Il est néanmoins important de savoir contrôler sa flottabilité, notamment dans les passes des îles Tuamotu où le départ des plongées s'effectue parfois dans le bleu avec des courants marins qui peuvent être forts.

Diplômes

Tous les diplômes ayant une reconnaissance internationale (PADI, CMAS, ANMP, CEDIP, FFESSM, SSI, NAUI, etc... ) sont acceptés. Les plongeurs devront présenter leur diplôme, un certificat médical (pas obligatoire mais recommandé) et un carnet de plongée lors de leur inscription au centre de plongée. La plupart des centres proposent tous les niveaux de formation et les spécialités CMAS et PADI.

Caractéristiques techniques des centres de plongée

Transferts offerts la plupart du temps depuis les hôtels ou les pensions. La majorité des moniteurs sont bilingues français/anglais, et ont des notions de japonais, d'allemand ou d'espagnol pour certains. Quelques centres proposent des plongées au Nitrox, Trimix ou avec recycleur. Les centres ainsi que leurs plongeurs sont assurés en responsabilité civile.

Sécurité

Tahiti est équipée d'un caisson hyperbare multiplace basé à l'hôpital du Ta'aone à Tahiti. Une équipe d'urgence spécialement formée peut intervenir à tout moment.
En cas de problèmes survenant dans les îles, un système d'évacuation sanitaire rapide est prévu par avion spécial. Tous les centres de plongée sont agréés par le gouvernement de la Polynésie française et équipés d'appareil d'oxygénothérapie normobare. Ils sont également équipés et entraînés pour intervenir en premier secours. Pour des raisons de décompression, le plongeur ne pourra prendre l'avion que 12 heures après une plongée en bouteille (il faut compter 24 heures pour les vols internationaux, quel que soit le type d'avion).

Poissons et mammifères marins observés toute l'année

Requins pélagiques, requins de récifs, requins gris, requins-citron, requins-marteau, dauphins, carangues arc-en-ciel, tortues, napoléons, raies léopard, raies aigle, barracudas, murènes, raies manta et autres poissons tropicaux.

  • JUIN-JUILLET : reproduction des mérous et loches marbrées à Fakarava.
  • DE JUIN - OCTOBRE : raies manta plus nombreuses.
  • DE JUILLET - NOVEMBRE : baleines à bosse.
  • DE DÉCEMBRE - MARS : requins-marteau et bancs de raies aigle plus fréquents.

Consultez notre guide de la plongée sous-marine à Tahiti Et Ses Îles directement en ligne ici


Société

Tahiti, l'île reine

Souvent considérée comme une brève halte a l'arrivée et au départ, l'île offre pourtant un relief extraordinaire qu'il est vivement recommandé de découvrir lors d'excursions sous-marines. Tahiti est le lieu idéal pour une formation, une mise à niveau des diplômes ou une réadaptation avant des plongées plus techniques dans les îles. Les plongées y sont accessibles à tous les niveaux et permettent d'appréhender le relief des îles hautes. Elles se déroulent sur des tombants et se consacrent particulièrement a l'observation de la faune dite "fixée" (coraux, algues, gorgones, cnidaires, etc.) autour de laquelle gravitent en permanence une multitude de poissons de toutes espèces. Pour parer les effets de l'urbanisation, les centres de plongée y ont entrepris des démarches d'enrichissement des sites au travers notamment du nourrissage et de la protection de la faune et la flore.

tahiti 

Nos coups de coeur :

  • L'hydravion et la goélette :

Une immersion, deux épaves ! Ces deux épaves furent coulées volontairement : l'hydravion de type Calina en 1962 et la goélette, un ancien démineur en 1976. Tous les deux reposent aujourd'hui sur un fond de sable blanc dans le lagon de Faa'a entre 7 et 22 mètres. De nombreuses espèces de poissons y ont trouvé refuge pour le plus grand plaisir des plongeurs et photographes sous-marin.

  • La Marado :

Son tombant somptueux au relief étonnant en fait l'un des plus beaux sites de la presqu'île. Couvert de gorgones a partir de 20 m  de profondeur, il est accessible a tous les niveaux.

  • La vallée blanche :

Incroyable plongée sur la pente externe à une encablure de la passe de Papeete qui abrite une faune riche et variée. Le relief géologique et le fond de sable blanc sont remarquables. Les bancs de carangues, les requins, les bécunes, les murènes et les tortues présents toute l'année donnent un aperçu de la richesse des eaux polynésiennes. Le courant peut y être assez fort. 

Moorea, l'île intemporelle 

17 km seulement séparent Tahiti de son île soeur. Accessible par ferry ou par avion tout au long de la journée, l'environnement paisible et préservée de Moorea tranche radicalement avec la frénésie de la capitale. Ses paysages magiques marquent durablement les visiteurs qui y séjournent. De très belles plongées se déroulent à l'extérieur des passes.

Il y'a quelques années, la pratique du nourrissage des requins ou "sharkfeeding" a permis de fidéliser la faune et a favorisé la connaissance des requins, plus particulièrement des requins citrons. Moorea a acquis par ce biais sa réputation de destination plongée et des écoles proposent même une spécialité "Requins de Polynésie". 

moorea 

 Nos coups de coeur : 

  • Le Tiki :

A la pointe nord-ouest, ce site est tributaire d'un courant changeant dont la force et la direction peuvent varier très rapidement. C'est ici qu'un banc de requins gris a trouvé des conditions de vie idéales. Il est aisé et instructif de les observer attentivement afin de mieux comprendre leurs comportements. Pendant la saison des baleines (juillet à novembre), il est fréquent d'entendre les mélopées d'un mâle signalant sa présence à ses congénères.

  • Vaiare :

Ce spot situé en face du port de Vaiare permet d'observer des requins pointes noires, des tortues, des bancs de bécunes, et parfois des raies. Durant la saison, on peut y rencontrer jusqu'à six requins citrons. 

  • Les canyons de Opunohu : 

Protégée des alizés, la passe d'Opunohu est une large zone fréquentée par la plupart des centres de plongée. C'est aussi l'une des plus variées avec ses canyons, ses tombants, ses surplombs et ses grottes. Requins à pointes noires, requins citrons mais aussi tortues, banc de lutjans et de chirurgiens se sont habitués à la présence des plongeurs et se montrent peu farouches face à l'objectif des photographes. Plus bas vers quarante mètres, les plongeurs les plus confirmés découvriront le jardin de roses dont l'architecture et la beauté inspirent calme et volupté.

Raiatea, l'île sacrée 

Le plus grand marae de Taputapuatea était le siège du pouvoir religieux et politique de toute la Polynésie. Il est aujourd'hui restauré et accueille des cérémonies et des manifestations culturelles. On trouve à Raiatea la seule rivière navigable de Polynésie, la Faaroa que l'on peut remonter en kayak à l'ombre des feuillages. Raiatea est aussi un haut lieu de plaisance et dispos de nombreuses bases nautiques.

raiatea 

 

 

Nos coups de coeur :

  • L'épave du Nordby :

Ce 3 mats danois avait navigué sur tous les océans du globe. En 1900, alors qu'il était en route depuis Auckland vers son port d'attache Liverpool, il fit escale a Raiatea. Il mouilla le 25 août à Tepia pour décharger sa marchandise mais le vent engendré par la tempête qui sévit ce jour là l'entraîna vers le récif ou il coula lentement. Au pied du ponton d'un hôtel de l'île, l'épave de cinquante mètres de long gît aujourd'hui sur son flanc bâbord. La visite de l'épave est aisée. Une énorme bulle d'air est coincée à l'intérieur et vous pourrez sortir votre tête de l'eau a plus de 15 mètres de profondeur. De nombreux nudibranches ont élu domicile sur le site, mais c'est la nuit que le Nordby se colore et accueille les loches venues se reposer a l'intérieur. Une expérience inoubliable.

  •  La passe de Teava Piti :

C'est une des plus belles dérives des îles sous le vent. La passe est traversée de part en part par un plateau d'une dizaine de mètres. On y rencontre des requins gris, des pointes noires et des pointes blanches, des barracudas, un grand banc de carangues, des raies léopards, des thons à dents de chiens, des napoléons et de grosses loches.

 

Tahaa, l'île vanille 

Phénomène géologique unique au monde, Taha'a et Raiatea se trouvent dans le même lagon et sont séparées par un chenal de 3 km. Vous pourrez vous rendre a Taha'a en bateau uniquement à partir de Raiatea ou de Bora Bora. On y trouve une atmosphère sous-marine très agréable, avec une faune multiple et variée.

tahaa

 

   

Nos coups de coeur :

  • La passe de Paipai :

Située sur la côte ouest de Taha'a, cette passe est très variée. Du côté droit, vous verrez un tombant tapissé de corail jaune qui est accessible a des plongeurs entraînés. La plongée s'effectue entre 25 et 30 mètres, les cavités qui entaillent la paroi abritent les timides ma'o mamaru (requins a pointes blanches du lagon). Côté gauche, la plongée s'effectue a une plus faible profondeur entre 15 et 18 mètres et la vie y est abondante : poissons Napoléon, raies léopards, thons, platax, murènes, barracudas, chirurgiens, perroquets.

  • Ruutia, Tau Tau, Taputapu :

Le récif Nord externe offre de belles balades sur la pente récifale. L'eau y est très claire et la visibilité exceptionnelle, parfois jusqu'à plus de 40 mètres. Dans ces conditions les plongeurs peuvent s'immobiliser à quelques mètres du fond pour contempler le spectacle : bancs de carangues, gros napoléons, perches maories, bécunes, grands barracudas, requins pointes noires et blanches.

 

 

Huahine, l'authentique

Bien que délaissée des circuits touristiques classiques, Huahine n'en est pas moins séduisante, au contraire. Réputée pour ses paysages sauvages et les couleurs féériques de son lagon, Huahine est constituée de deux îles reliées par un pont d'une cinquantaine de mètres. Huahine Nui au Nord est plus développée que Huahine Iti au Sud. C'est une très belle destination plongée et la passe de Fitii est comparable par sa richesse à certains spots des Tuamotu. On y trouve des rassemblements de requins, des bancs de carangues, de platax et de barracudas, et en permanence toute la petite faune habituelle. Huahine constitue une belle entrée en matière avant des plongées dans les Tuamotu.

huahine

 

 

Nos coups de coeur : 

  • La passe d'Avapehi :

Ici, la plongée, et c'est une exception, s'effectue de l'extérieur sur la pente externer vers l'intérieur, en suivant un circuit plein de surprises. La première rencontre se déroule avec le banc de carangues d'une densité impressionnante qui s'étire de 7 mètres à la surface. Un peu plus bas, vers 15 mètres, vous rencontrerez un regroupement de barracudas. Dotés d'un profil allongé et fin, ils semblent immobiles, suspendus entre deux eaux, face au faible courant. Dans la zone des 25 mètres, les platax et raies léopards complètent le tableau. Depuis près d'un an des requins gris s'y rassemblent par groupe d'une vingtaine d'individus et jusqu'à cinquante dans les meilleures conditions.

  • Fa'a Miti :

Côté océan mais généralement abrité de la houle, du vent et du courant, ce site est accessible à tous les niveaux de plongeurs. La pente douce est recouverte d'une multitude de coraux. Dès la mise a l'eau, quelques requins a pointes noires suivis d'un gros poisson Napoléon viendront vous saluer. Une nuée de petits poissons papillons, nasons, chirurgiens suivront votre guide de palanquée. Mais le clou du spectacle est assuré par de grosses murènes qui sortent de leurs trous et évoluent en pleine eau. La plongée s'achève entre les vallées et cavités qui abritent de nombreux poissons lions.

Maupiti, l'île préservée 

A seulement deux heures de bateau ou quelques minutes d'avion de Bora Bora, cette île magnifique est quasiment vierge de développement touristique. Le lagon est fabuleux et les motu (îlots) sont dotés de longues plages somptueuses. Quelques pensions vous accueilleront dans la pure tradition polynésienne. Il est possible de faire le tour de l'île a pied ou en vélo et vous pourrez y partir à la découverte de pétroglyphes anciens. Depuis quelques années, un centre de plongée vous invite à des expériences exceptionnelles et accessibles dès le niveau 1. Ainsi, de mars à septembre vous pourrez vous rendre sur une "station de nettoyage" de raies Mantas et assister au ballet féérique de ces animaux emblématiques de la Polynésie. Poussées par la curiosité, celles-ci viendront frôler les plongeurs à 10 mètres de fond seulement.

 

maupiti

 

Nos coups de coeur :

  •  Le Fa'apu : 

Ce mot tahitien désigne un verger, et c'est ce qu'évoque cet endroit magnifique situé à 20 minutes de bateau de l'île. On y trouve une abondance de coraux multicolores et variés, lesquels constituent une véritable nurserie de poissons récifaux. Vous y évoluerez dans une eau limpide et observerez des requins de passage, des carangues et des perroquets à bosses surfant dans les rouleaux. Une plongée parfaite pour tous les niveaux, car très accessible et enchanteresse.

  • Jardin de corail :

Situé dans le lagon au nord de l'île, ce hoa est protégé des alizés. D'une grande richesse faunistique avec un taux de recouvrement en corail vivant élevé, cette zone se prête idéalement à l'initiation à la plongée ainsi qu'à l'activité de randonnée palmée avec la visite du "Sentier sous-marin". Riche de plus de cent espèces de poissons différentes, on pourra y observer requins pointes noires, raies aigles et pastenagues en très grande quantité, mais aussi des carangues, des bancs de poissons chèvres, chirurgiens, des labres nettoyeurs ainsi qu'une grande diversité d'invertébrés.

  • Mantas Maupiti :

 La plongée s'effectue dans une station de nettoyage de raies Mantas. Immergé à moins de 10 mètres de profondeur, vous y assisterez en toute intimité au ballet de ces animaux majestueux et emblématiques de Tahiti Et Ses Îles. Poussées par la curiosité celles-ci viendront peut être vous frôler.

Bora Bora, la perle du Pacifique 

La seule évocation de son nom déclenche systématiquement un éclat particulier dans le regard. Symbole du rêve tropical de par ses paysages de carte postale, elle offre le plus vaste choix en infrastructures d'hébergement de luxe et de centres de plongée. Les conditions y sont très agréables et idéales pour s'initier à la plongée ou mettre a jour ses connaissances. Vous irez dans la passe et derrière le récif de Bora Bora (Muri Muri) à la rencontre de requins, tortues, barracudas et carangues notamment.

bora bora 

Nos coups de coeur 

  • Anau :

Située à l'Est de l'île, cette plongée en lagon est accessible à tous les niveaux et permet l'observation d'une grande variété d'organismes marins, de poissons et de coraux. C'est surtout la présence de nombreuses raies Mantas qui fait la renommée mondiale du site. Depuis peu, les centres de plongée de l'île se sont organisés afin de le préserver.

  • Tapu :

C'est le nom du motu  qui est utilisé comme amer pour localiser ce site de plongée situé sur la pente externe à gauche de Teavanui, l'unique passe de Bora Bora. Les amateurs d'émotions fortes et les photographes seront comblés. Dès 10 m de fond, la rencontre avec les imposants requins citrons ne laisse pas indifférent. Ceux de Tapu n'hésitent pas à nager autour des plongeurs et frôler les objectifs des appareils photo.

  • Muri Muri :

Sur ce site de requins gris, on pratique essentiellement la plongée dérivante. Appelée aussi "vallée blanche", cette vaste langue de sable blanc lumineux s'étend sur une quarantaine de mètres. Elle conduit à une grande colonie d'hétérocongres. L'eau est claire et il est facile d'apercevoir au loin le banc de carangues qui saluera l'arrivée de votre palanquée. Les barracudas aiment aussi rejoindre le groupe de plongeurs. En fin de plongée, vous survolerez un vaste champ de corail avant de remonter sur l'embarcation. 

 

 

Tuamotu

Rangiroa, l'infini lagon

Jouissant de deux passes, Rangiroa est le second plus grand atoll au monde après celui de Kwajalein en Micronésie. Son lagon de 76 km de long pour 24 km de large, pourrait contenir l'île de Tahiti. Les 240 motu (îlots) et des centaines de hoa, ces passages qui permettent les échanges d'eau entre l'océan et le récif, forment sa barrière récifale. L'atoll est reconnu mondialement comme l'un des hauts-lieux de rencontres sous-marines exceptionnelles. Il est très fréquenté et possède de nombreux sites de qualité. Les plongées y sont liées aux courants, et par extension aux saisons et aux cycles lunaires. 
A Tahiti Et Ses Îles, c'est à Rangiroa que vous aurez le plus de chance d'observer le grand requin marteau, entre les mois de février et avril. Une rencontre à couper le souffle alors n'hésitez plus !  

 rangiroa 

Nos coups de coeur : 

  • Passe de Tiputa :

Les rayons du soleil percent la surface vers le bleu profond. Le spectacle commence dès la mise à l'eau. L'un des points forts de cette plongée est la rencontre avec les grands dauphins (Tursiops truncatus) sauvages sédentaires qui évoluent dans la passe de Tiputa au-dessus d'un rassemblement de requins gris.

  • Passe d'Avatoru :

Elle permet de rencontrer les tapete, requins à ailerons blancs de récif (Carcharrhinus albimarginatus). Ce requin fréquente habituellement des eaux bien plus profondes et c'est donc une opportunité à ne pas manquer. Vous observerez un peu plus loin un immense banc de carangues parfois séparé en deux groupes par l'intrusion d'un raira, requin gris ou d'un poisson Napoléon un peu trop empressé. Il n'est pas rare de voir évoluer une raie Manta au cours de cette merveilleuse balade sous-marine. Mais déjà votre guide gonfle son parachute. Le palier se déroulera en pleine eau.

Fakarava, entre ciel et mer 

C'est le second plus grand atoll de Polynésie. Classé réserve de biosphère par l'UNESCO au même titre que six autres atolls avoisinants (Taiaro, ToauNiauRarakaAratika et Kauehi), Fakarava est un modèle de préservation de la nature conciliée avec le développement humain. Les deux passes se trouvent à l'opposé l'une de l'autre. Au Nord près du village et de l'aéroport, la large passe de Garuae est extrêmement riche. Les plongées se déroulent dans le courant et réclament un bon niveau. La passe de Tetamanu au Sud réjouira les plus téméraires. De taille plus modeste, le courant n'y est jamais très fort et les requins présents en abondance.

   fakarava 

 Nos coups de coeur : 

  • Toau, l'atoll secret :

Lorsque les conditions météo sont favorables, les centres de plongée de Fakarava vous mèneront sur les sites de l'atoll de Toau pour des plongées dérivantes dans les passes Fakatahuna et Otugi. Après une mise à l'eau en plein océan, les plongeurs longent un tombant dont les coraux abritent une multitude de poissons. Les rencontres avec des requins gris juvéniles nageant au milieu d'imperturbables perches a raies bleues sont fréquentes. Votre guide vous conduira dans les méandres de canyons et galeries, auxquels des rais de lumière donnent un aspect féérique. Cette plongée requiert un bon niveau technique.

  • La passe de Garuae :

Vous vous immergez dans le bleu de la passe la plus large de Polynésie, entre 30 et 40 m afin d'apercevoir la silhouette d'un grand prédateur. Le courant rentrant vous entraînera vers le lagon. Le spectacle est toujours garanti quelle que soit la période de l'année. Les barracudas, loches, mérous et raies y cohabitent avec une plus grande concentration en période de pleine lune. Lors de l'été austral (de novembre à mars) qui est la période de reproduction, les priacanthes et les perches pagaies tapissent le fond de la vallée "Ali Baba".

  • La passe de Tumakohua :

Les plongeurs qui ont le privilège de se rendre à la passe sud de Tumakohua, située à 1h30 de bateau du village principal, découvrent un site aussi exceptionnel que sauvage, tant sur terre que sous la surface. La passe est plutôt étroite et son fond de sable blanc associé à une forte densité de gros poissons en fait l'un des plus beaux sites de plongée de Polynésie. On y trouve en permanence de nombreux requins (200 individus y ont déjà été recensés). La plongée se termine en longeant un tombant exceptionnellement riche puis le palier s'effectue devant la plage de la pension de famille située en bordure de passe.

 

Tikehau, l'île au sable rose

Connu pour son village fleuri, ses belles plages de sable rose et son spot de surf, l'atoll se situe à 30 km à l'ouest de Rangiroa et à moins d'une heure en avion de PapeeteTikehau est considéré comme l'atoll le plus poissonneux eds Tuamotu. L'unique passe de l'île est le lieu de rassemblement des espèces pélagiques et promet de belles rencontres. Les plongées s'y font à la dérive. Un hôtel de luxe et quelques pensions de famille vous hébergeront lors de votre séjour.

 tikehau 

Nos coups de coeur : 

  • Passe de Tuheiava : 

Une plongée accessible à tous. Au travers de nombreuses cavités et sillons, vous partirez à la découverte d'une vie sous-marine riche et variée. Toute la faune récifale est représentée : murènes, poissons Napoléon, barracudas et thons fréquentent assidûment les lieux. Presque tous les jours, vous y rencontrerez un groupe de tapete.

  • Teonai : 

Du petit poisson abrité dans les anfractuosités du corail au gros prédateur pélagique, la majeure partie de la vie marine des Tuamotu est présente à Teonai. La plongée débute généralement le long de petites failles où l'on trouve en abondance des poissons lions, des murènes, des bancs de perches pagaie, des napoléons, des poissons chirurgiens, et des requins pointes blanches de lagon. Longeant le tombant, la plongée se poursuit en direction de la passe et à la rencontre des tapete. Des thons à dents de chiens croisent le long du tombant encerclant les bécunes de Heller. La période la plus riche en faune se déroule d'octobre à décembre. 

Manihi, l'île aux perles 

Manihi bénéficie d'une réputation mondiale dans le milieu de la perliculture. C'est l'endroit idéal pour visiter une ferme perlière et découvrir la perle de Tahiti. Cet atoll, à l'unique passe, offre de belles plongées faciles et accessibles à tous avec la faune propre aux Tuamotu. Les raies Mantas sont souvent au rendez-vous et le frai des mérous offre un spectacle sous-marin peu commun à la période du solstice de juin. Manihi vous accueillera dans l'une de ses pensions de famille ou au sein de son unique hôtel de luxe.

 manihi 

Nos coups de coeur : 

  • La passe de Turipaoa :

Selon la marée et la direction du courant, la plongée peut se faire un peu dans tous les sens : rentrant, sortant et même en travers ! Le spectacle est différent à chaque immersion. Attention toutefois de bien suivre votre guide qui saura vous faire découvrir les richesses de ce site. La plongée se réalise par 25 m de fond et s'adresse à des plongeurs de bon niveau.

  • Le cirque : 

A l'entrée de la passe, les eaux sont parfois agitées et peu claires. Le courant peut y être fort mais c'est ici que les raies Mantas offrent le majestueux ballet à quelques plongeurs privilégiés.

Makemo, plongée dans les passes

Si vous êtes amoureux de la nature et de lieux préservés de pollution, vous tomberez sous le charme de cet atoll riche en légendes que les Paumotu (habitants des Tuamotu) vous conteront avec plaisir. Les plongées regorgent de requins, de poissons Napoléon, de bancs de barracudas et de mérous et s'adressent à tous les niveaux. L'une d'entre elle plus profonde intéressera les plongeurs avertis. Un peu à l'écart des sentiers touristique, vous aurez l'agréable sentiment d'être les premiers à en découvrir les magnifiques fonds sous-marins. Vous pourrez séjourner en pension de famille.

makemo 

Nos coups de coeur : 

  • La passe de Pouheva : 

L'archétype de la plongée dans les Tuamotu : un régal pour le plus grand nombre de plongeurs...

  • Riki Riki et Papako :

Deux sites situés dans le lagon de part et d'autre de la passe, accessible aux débutants, mais garantissant le plaisir des photographes avertis à la recherche de beaux clichés d'ambiance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Australes et Marquises

Archipel des Australes

Tubuai, l'Éden tropical 

Dotée d'un beau lagon large et peu profond, les révoltés du Bounty tentèrent de s'y réfugier. Vous pourrez effectuer de belles randonnées palmées autour de grands pinacles coralliens qui constellent le lagon. L'unique centre de plongée de l'île propose des sorties à la carte sur des sites variés : tombants, jardins de coraux, petites grottes, canyon, refuges de poissons, passe, etc. Entre mi-juillet et mi-octobre vous pourrez observer les baleines à bosse venues mettre bas. 

 

tubuai

 

Nos coups de coeur : 

  • Lou Gobi : 

Le site est situé à gauche de la passe et ce sont plus de 30 espèces de coraux qui tapissent le fond de ce paysage varié où vous aimerez prendre le temps d'observer la vie sous-marine si féconde dans un tel environnement.

  • Fabulous tombant : 

Tout est dit ! Le haut du tombant est à 8 mètres sous la surface et le fond est...sans fond !! A 20 mètres se trouve l'entrée d'une grotte aussi mystérieuse qu'envoûtante ! 

 

 

 

 

 

 

Rurutu, l'île aux baleines

Les impressionnantes grottes de calcaire et les randonnées équestres à la découverte de chevaux sauvages sont incontournables. Cette île ne possède pas de lagon et c'est ce qui permettait aux anciens de repérer plus facilement les baleines de la terre. Rurutu est la dernière île où la chasse à la baleine traditionnelle fut pratiquée. La dernière eu lieu dans les années 1950. Quasiment coupés du monde pendant très longtemps, c'était le principal moyen de subsistance des habitants. 

 

rurutu

 

Nos coups de coeur : 

  • Passe de Peva : 

Fait unique en Polynésie, cette plongée s'effectue a partir de la plage. Vous explorerez un long couloir de 12 m de profondeur bordé de tombants et cavité parmi des coraux et une faune récifale diversifiés, dont de nombreux requins à pointes blanches du lagon. Votre guide vous mènera jusqu'à l'océan où la visibilité est exceptionnelle. 

  • Pointe Una'a : 

Cette plongée est très représentative des fonds de Rurutu : visibilité incomparable (50 m minimum), immense plateau de corail avec des formations mesurant plusieurs mètres, faune récifale très diversifiée :
banc de poissons perroquet, anges empereurs, requins pointes blanche, régulièrement des tazards au palier ! 

 

 

 

 

 

 

Archipel des Marquises 

Hiva Oa, l'île de Gauguin 

Moins connue que sa cousine Nuku Hiva, cette île accueillit quelques célèbres artistes tels que Herman Melville, auteur de Moby Dick ou encore Jacques Brel et le peintre français Paul Gauguin. Ce dernier fut enchanté par ces îles où il mourut en 1903. A Hiva Oa, vous pourrez admirer des tiki anciens toujours présents sur les sites sacrés. Avec ses 2,60 mètres de haut et taillé dans de la pierre volcanique, Takai’i est le plus grand des tiki polynésiens. Les fonds de Hiva Oa et de Tahuata sont tous deux riches en faune pélagique.

hiva_oa

  

Nos coups de coeur : 

  • Le Rabot : 

Située sur la cote ouest de l’île, la plongée s’effectue à une profondeur comprise entre 20 et 27 mètres. Les grottes abritent de nombreuses murènes dont certaines espèces plus petites que la javanaise sont joliment colorées. Vous vous émerveillerez à la vue des nudibranches aux couleurs flamboyantes. Aux détours des anfractuosités, vous découvrirez de nombreux objets archéologiques, tels que des ancres anciennes ou poids de pêche taillés dans la pierre puis perdus par les anciens pêcheurs marquisiens lors de sorties côtières.

  • La pointe de Kui : 

La vie foisonne dans les grottes et cavités innombrables : coquillages, poissons scorpions, mérous. Mais le spectacle est ici assuré par les raies Mantas que l'on croise fréquemment dans le secteur.

 

 

 

 

 

 

 

Activités et formations

Activités : 

Plongée loisir 

Au sein de nombreux centres, un caméraman sous-marin se joint à votre palanquée et votre moniteur afin de vous proposer un DVD personnalisé qui immortalisera vos plongée.

 

Photographie sous-marine 

Professionnels ou amateurs, Tahiti Et Ses Îles sont tout à fait adaptées à votre passion. En effet, la clarté et la visibilité sous l'eau sont d'excellentes conditions pour un photographe. Une lentille grand angle est idéale pour optimiser ces conditions et la rencontre avec les requins ou autres gros poissons. Cependant, les amoureux de la macro pourront aussi s'en donner a coeur joie. En saison des baleines, Tahiti Et Ses Îles sont mondialement réputées pour la photo et la vidéo de ces grands mammifères marins. Avant de partir, assurez-vous d'emporter les factures de votre appareil et de ses accessoires afin d'éviter les ennuis inutiles auprès des services de douanes.  

 

Vidéos professionnelles et tournages 

Toutes les structures professionnelles compétentes existent pour vous assister dans la réalisation du tournage d'un documentaire ou d'images sous-marines. Certains producteurs locaux ont une grande expérience des tournages sous-marins et d'excellentes références. Outre le personnel technique qualifié, ils peuvent aussi vous assister dans votre projet et mettre à votre disposition des caméras en haute-définition avec leurs caisson sous-marin. Chaque île constitue un véritable studio sous-marin naturel. 

 

Informations sur le réseau électrique 

Pour recharger les batteries de vos appareils, même si certains hébergements disposent de prise de courant de 110 volts, vous trouverez principalement du courant de 220 volts. 

 

Formations : 

Les structures sont toutes adaptées pour vous former que vous soyez débutant ou déjà expérimenté. Deux critères sont cependant à prendre en compte : la durée de votre séjour et le type de formation qui vous intéresse. En effet, la formation initiale pour les débutants ne requiert que quelques jours selon l'aisance que vous montrerez à évoluer dans l'eau. Les formations supérieures peuvent demander du temps et il convient de le prendre en compte lors de l'organisation de votre voyage. 
Il faudra dans tous les cas vous munir d'un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la plongée subaquatique délivré par un médecin du sport ou un médecin hyperbare. 

 

Types de formations 

Les formations française en usage à Tahiti Et Ses Îles ont toutes une équivalence mondiale CEDIP ou CMAS. La plupart des centres proposent des formations PADI, NAUI ou SSI.

 

Formations techniques

De plus en plus de centres proposent des plongées et une formation au Nitrox. Quelques structures vous offrent aussi la possibilité, selon votre expérience et votre niveau, d'être initiés à des plongées plus techniques, comme celles au mélange Trimix, ou encore à l'utilisation du recycleur.  

 

Informations

La réglementation

La plongée et une réglementation stricte


Adaptée à la Polynésie à partir du modèle français très strict en la matière, la réglementation locale exige que les centres de plongée n’utilisent que les services de moniteurs professionnels pouvant aussi bien encadrer des plongeurs que les former. Toute structure de plongée est également assurée pour sa responsabilité civile.

Les diplômes des cadres sont aussi affichés à l’intérieur du local de plongée. Une commission officielle effectue des contrôles inopinés tout au long de l’année afin de vérifier la conformité et le respect des normes (état du matériel, bateau, diplômes des moniteurs, assurances, paramètres de plongée, etc.)

 

La sécurité avant tout 

 

Le centre hospitalier de Tahiti possède un caisson hyperbare moderne et un personnel formé aux traitements des accidents de décompression. Une procédure d’évacuation sanitaire d’un plongeur présentant les symptômes d’un accident de ce type est en place. Elle a déjà fait ses preuves, même au départ des atolls les plus reculés où exercent de nombreux plongeurs professionnels dans la perliculture. N’hésitez pas à signaler le moindre malaise à votre moniteur. Titulaire d’un brevet de secouriste, il saura vous prendre immédiatement en charge, avant d’alerter les secours.

Un kit d’oxygénothérapie est présent sur chaque bateau de plongée. Cette prise en charge sera relayée à terre dans les plus brefs délais. Si nécessaire, le plongeur sera évacué vers l’hôpital par avion sanitaire.

 

L'organisation de la plongée


Les palanquées sont composées au maximum de 5 ou 6 plongeurs certifiés pour un moniteur, selon la qualification de ce dernier. D'une manière générale, il est conseillé aux plongeurs autonomes de bien suivre la palanquée car le guide connaît parfaitement les sites. Ainsi, vous ne manquerez aucune merveille sous-marine ! Si vous êtes débutant, vous pourrez effectuer votre baptême de plongée avec un moniteur dans une zone d'une profondeur maximale de six mètres.

 

Les équivalences selon les organismes


Concernant les plongées en palanquée, quel que soit l’organisme qui a délivré votre diplôme, vous plongerez dans le respect de la réglementation locale. Votre moniteur vous donnera toutes les consignes nécessaires lors du briefing précédant la plongée.

 

Une spécificité polynésienne


Les plongeurs de niveau 1 français, CMAS 1 *, PADI Open Water ou Advanced Open Water ont la possibilité de plonger jusqu’à 29 mètres de profondeur avec leur moniteur. Cet avantage est lié à des conditions de visibilité et de température de l’eau particulièrement favorables à la pratique de la plongée de loisir en Polynésie.

 

Réglementation liée au plan de gestion de l'espace maritime


Sur les sites de plongée, il est interdit de pêcher, de nourrir des poissons et de ramasser des coquillages et des coraux. Il est recommandé de ne pas toucher les parois ou le fond. Enfin, il est interdit de nourrir les requins à l’intérieur du lagon et dans les passes. Vous pouvez télécharger les PGEM de Moorea et de Fakarava sur le site Internet du Service de la Pêche de Polynésie Française : www.peche.pf

  

 

La protection des espèces sous marines 

 

Consciente de l’incroyable richesse sous-marine et du patrimoine unique qu’elle possède, la Polynésie est soucieuse de son environnement. Elle est particulièrement dynamique dans le domaine de la protection des espèces menacées et des récifs coralliens. 

Tahiti Et Ses Îles sont ainsi devenues officiellement depuis mai 2002 un sanctuaire pour les mammifères marins. Il s’agit également de l’un des seuls pays au monde qui protège sa population de requins, en danger dans de nombreux pays en particulier pour la pêche aux ailerons. Les tortues sont également protégées par la loi. La Polynésie représente 12 800 km des récifs coralliens et leur évolution est mesurée chaque année dans les îles les plus développées afin de s’assurer de leur bonne santé.

 

Les baleines (nom tahitien : Tohora)


Chaque année entre juillet et novembre, les baleines à bosse (Megaptera novaeangliae) migrent des eaux glaciales d’Antarctique où elles se nourrissent vers les eaux chaudes de Polynésie, près des îles. Un lieu de prédilection pour mettre au monde leurs petits et se reproduire, à l’abri de leurs prédateurs. Adultes, elles mesurent en moyenne de 15 à 18 mètres de long et leurs nageoires pectorales peuvent atteindre 5 mètres de long. Elles leur confèrent une grâce unique sous l’eau. Le bébé, quant à lui, mesure environ 4,50 mètres à la naissance. Il peut grossir de 100 kg par jour durant la première semaine de sa vie, sa mère possédant le lait le plus riche du règne animal. Sanctuaire de cétacés depuis mai 2002, les baleines sont protégées en Polynésie et leur observation est réglementée.

Bien qu’elles soient présentes autour des différentes îles de Polynésie, Rurutu est réputée pour être appropriée à cette activité. Vous pourrez partir à la découverte de ces géants de la mer avec un guide expérimenté, possédant une autorisation du Ministère de l’Environnement local pour effectuer l’observation de baleines.

Les cétacés considèrent les bulles comme un signe d’agression. La plongée n’est donc pas un moyen adapté de les rencontrer. Aussi, vous aurez peut-être l’opportunité de vivre l’un des évènements les plus mémorables de votre existence, en chaussant vos palmes, masque et tuba. L’observation dans l’eau n’est possible que si la phase d’activité des baleines le permet. Votre guide saura le déterminer.

 

Les dauphins (nom tahitien : Ou'a)


Sanctuaire de cétacés, la Polynésie protège la douzaine d’espèces de dauphins présente toute l’année évoluant dans ses eaux. Ces mammifères marins, si proches de l’homme, évoluent autour des différentes îles de Polynésie. Tout comme nous, ils donnent la vie, allaitent leurs petits et respirent de l’air. Leur mode de communication est extrêmement évolué. Au cours de votre séjour, nul doute que vous soyez amené à croiser leur chemin… Trois principales espèces sont faciles à observer selon les îles : les dauphins tursiops (Tursiops truncatus), les dauphins à long bec (Stenella longirostris) et les dauphins sténo (Steno bredanensis).

 

Les requins (nom tahitien : Ma'o)


Parmi les 350 espèces de requins connues dans le monde, 19 d’entre elles peuvent être visibles autour des îles de Polynésie. C’est l’endroit idéal d’observation pour les plongeurs de tout niveau. L’endroit idéal aussi pour démystifier l’image parfois négative que portent ces animaux auprès du grand public. Dix neuf espèces sont recensées à Tahiti Et Ses Îles, dont les fameux requins à pointes noires (Carcharhinus melanopterus - nom tahitien : ma’o mauri), les requins gris (Carcharhinus amblyrhynchos - nom tahitien : ma’o raira), les requins citrons (Negaprion acutidens, nom tahitien : ma’o arava), les requins marteaux (Sphyrna lewini ou Sphyrna mokarran - nom tahitien : ma’o tuamata), les requins tigres (Galeocerdo cuvier - nom tahitien : ma’o tore tore) et les requins à pointe blanche du récif et du lagon (Carcharhinus albimarginatus - nom tahitien : (du récif) ma’o tapete et (du lagon) ma’o marumaru).

Alors que depuis l’Antiquité et jusqu’à aujourd’hui dans nos sociétés occidentales, ils sont représentés souvent comme des monstres assoiffés de sang, les anciens Ma’ohi vivaient en harmonie avec eux. Les requins représentaient une icône protectrice dans laquelle l’esprit bienveillant d’un ancêtre familial s’était réincarné.

Les requins se trouvent pour la plupart au sommet de la pyramide alimentaire. Qu’ils soient prédateurs (régulateurs de population), nettoyeurs ou filtreurs, leur rôle est essentiel dans les océans pour réguler les écosystèmes. Apparus il y a environ 400 millions d’années, ces poissons sont extrêmement évolués et parfaitement adaptés à leur milieu. Sans prédateur pendant des millions d’années, leur mode de reproduction est long et peu efficace. Aussi, la gestation d’une femelle, selon l’espèce, est de 4 à 24 mois avec une fécondation possible tous les deux ans environ.

La pêche intensive, la pollution, la pêche pour leurs ailerons sont autant de facteurs de menaces qui règnent sur eux. Certains scientifiques estiment que plus de 150 millions de requins sont massacrés chaque année et certaines espèces sont aujourd’hui en danger d’extinction. C’est pourquoi, la Polynésie a voté une loi en 2006 pour les protéger.

  

 

Lexique tahitien pour la plongée  

 

 Tahitien

 Français

arava   requin citron 
 fafapiti  raie mantas 
 fai raie 
fai i’u  raie grise 
 faimanu  raie léopard 
 hoa échanges d’eau entre l’océan et le lagon
 ma’o requin 
 ma’o mamaru requin à pointes blanches de lagon 
ma’o mauri  requin à pointes noires 
 ma’o raira requin gris 
ma’o tapete  requin à aileron blanc de récif 
 ma’ohi insulaires polynésiens 
 ma’o tuamata  requin marteau 
 marara  poissons volants 
 moana / moana  nui l’océan / le grand océan 
 motu  îlot
niamatai   îles du vent
 ou’a  dauphin
paumotu    habitants des Tuamotu
 peue  nattes, tapis tressés 
 poe rava nui  perle de culture de Tahiti 
 purau  espèce d’arbre 
 raromatai  îles Sous-le-Vent 
tiare   fleur très odorante du genre du Gardenia
tiki   Sculpture – représentation antropo-morphique symbolisant 
tohora   baleine  

 

CENTRES DE PLONGEE A TAHITI ET SES ILES

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour une meilleure expérience de navigation. En savoir plus. 

close